Blog pour avancer et évoluer, écrit par une thérapeute en relation d'aide, pour travailler sur vos émotions et surmonter vos blessures de la vie, améliorer vos relations amoureuses et vos relations avec les autres, pardonner, grandir, oublier le passé, réussir dans la vie, vous protéger des personnes toxiques.

Rechercher dans ce blog

mercredi 24 septembre 2014

Pour ceux qui pensent trop aux autres.



Vous allez certainement pleurer en lisant ce texte, vous allez certainement vous reconnaître et penser que ce poème a été écrit pour vous, par vous, c'est comme si on lisait dans vos pensées....n'est-ce pas ? Moi en tous cas, ça m'a fait cet effet-là....

Moi aussi, tu sais,
il m'est arrivé un beau matin
de devoir repenser ma vie.

J'en avais gaspillé plus de la moitié
dans l'oubli de moi,
à ne penser qu'aux autres.

Tout comme toi peut-être ?

Je me souviens très bien du matin
où je suis entrée en conversation
avec moi-même.

Ce ne fut pas facile au début,
de revoir ces images de ma vie,
en lambeaux,
mais je voulais les regarder.

J'avais laissé tellement de gens
jouer avec mon coeur !

Tellement de gens détruire mon âme
et me blesser !

J'avais du regret pour le mal
que je me suis laissé faire par eux, 
et ce matin-là,
c'était comme dans un rêve....
plus, j'essayais de me parler,
plus je me sentais étrangère
à ma propre vie.

Là, j'ai beaucoup pleuré....
et j'ai osé, pour la première fois,
me regarder, et m'écouter.

J'ai vu alors
la femme que j'étais vraiment...
et je me suis pardonnée.

Pardonnée de m'être oubliée..

Toute ma vie,
je me suis sentie fragile et démunie.

C'est pour ça d'ailleurs que j'écris !

Je suis une rêveuse, une solitaire,
une petite femme éphémère,
avec un coeur grand comme l'océan !

Et qui a aimé,
jusqu'au bout de son sang.

Il y a toujours des larmes dans mes yeux.

Ça, c'est pour toutes les fois
où je n'ai pas voulu baisser les armes.

J'aurais pourtant dû comprendre,
bien avant,
qu'entre deux pays
il y a un océan.

J'ai passé plus de la moitié de ma vie 
dans le rêve. 

Maintenant...
je n'ai plus besoin d'anesthésie.

Je veux vraiment parler
à la femme que je suis.

Ce matin-là, j'ai effacé de ma vie
tous les souvenirs amers,
les mauvais rêves,
et tout ce qui m'avait fait souffrir.

Je n'ai gardé que le merveilleux.

Et c'est là que les larmes
sont revenues dans mes yeux.

Là, j'ai souri et j'ai compris
que je ne serais plus jamais seule,
pour pleurer.

Je venais à peine de me rencontrer.

Claire De La Chevrotière

Le Nirvana Josette Sauthier www.josettesauthier.ch

4 commentaires:

  1. et c'est bien ce qu'il faut si nous voulons vivre avec l'esprit en paix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Flipperine, je suis allée découvrir tes blogs à mon tour....La dernière fois que j'avais cliqué sur ton profil Google+ pour te remercier, il n'y avait rien, donc je ne savais pas que tu avais aussi des blogs....Maintenant, je sais et je reviendrai !
      Amicales pensées !
      Josette

      Supprimer
  2. Ne penses-tu pas qu'on a 2 vies? une pour les autres, et une pour soi?
    J'ai vécu celle pour les autres jusqu'à aujourd'hui, et il m'est encore difficile de vivre pour moi tant qu'il y aura de la misère autour de moi.
    J'apprends à ma fille en ce moment à vivre pour elle aussi pour que ses enfants soient plus heureux, et je n'arrive pas à le faire pour moi!!
    Tes conseils sont excellents, ils nous ramènent à la réalité, dure parfois, mais demain sera un autre jour, plus lumineux....
    Bisous Josette

    RépondreSupprimer
  3. A bout de force pour pouvoir pensé a moi...Avec les cailloux que l'on n'a mis sur ma route,j'ai oublier d'en faire un pont,mais en n'est fai un mur.

    RépondreSupprimer